La fête des guerrières

Hier, ce post m’est tombé dessus sur Facebook:

« A toutes les mamans du monde pour qui le mot aimer a pris un jour et pour toujours une toute autre dimension… C’est un amour inconditionnel sans cesse renouvelé qui nous donne des ailes… L’effet mère est infini… Bonne fête à nos super héroïnes, les Mamans d’amour! »

Ok, je suis la première à aimer ma mère et à la fêter comme il se doit. Les mamans sont là tout au long de notre vie, elles se réveillent pour nous calmer d’un cauchemar, se plient en 4 pour nous faire ce qu’on aime à manger, s’angoissent de notre bonheur… La vie de maman, quoi! Hier c’était leur fête. Next.

Aujourd’hui, je fête les guerrières. Celles qui voudraient de tout leur coeur faire partie de la fête des mères, qui se battent pour ça chaque jour.beb9b28216997c7e525d6401f2978316

Je voudrais rendre hommage à toutes ces femmes qui vivent avec l’angoisse sous-jacente de ne jamais pouvoir donner la vie un jour, pour lesquelles « faire un bébé » est synonyme d’ascension de l’Everest. Ces femmes qui mènent un combat dans l’ombre contre Dame Nature La Pute pour obtenir ce qu’il y a de plus légitime au monde. Ces couples qui jonglent entre vie professionnelle où l’on ne montre rien parce que l’infertilité faut pas en parler, c’est moche, contagieux, ça attire la pitié, et leur vie privée où les rendez-vous branlette/trifouillage de cocotte s’enchaînent. Une journée pour ceux et celles qui vivent la vie entre 2 FIV, entre 2 inséminations, ceux qui comptent le temps qui passe en cycles et plus en mois. Je voudrais célébrer la bande de nazes sur le banc de touche, les figurants de la parentalité, les doublures, les loosers de la procréation qui ont obtenu le douloureux sésame qu’est la prise en charge à 100% PMA. Tous ces couples mis à l’écart de la société et qui doivent subir les indélicatesses du quotidien sans broncher « alors c’est pour quand ce bébé??? », « ça t’irait bien d’être maman » (va te faire foutre) « moi je suis tombée enceinte (ah bon? C’est pas de l’aérophagie?) quand j’ai arrêté d’y penser » (Ba tant mieux pour toi)

Bonne fête à toutes celles qui savent ce que sont les « putain de 15 jours ». Ces fameuses 2 semaines après une insémination ou un TEC. Ces putains de 15 jours où l’on croit devenir folle, où l’on passe du rire aux larmes, de la confiance en la vie au désespoir… Ces 15 jours de merde qui sont l’apogée de la PMA, ce qu’il y a de plus dur à vivre et qu’on ne peut comprendre que quand on le vit. Bonne fête à toi qui a du mal à te regarder dans un miroir parce que ton corps a été déformé par toutes ces saloperies de cachetons et injections pour « fabriquer » ce bébé, là où d’autres gémissent en levrette.

Je souhaite une bonne fête à toutes mes copines d’infortune et vous souhaite la fin de la galère le plus vite possible. Vous saurez toujours vous rappeler que la vie est un cadeau et un enfant un privilège. Courage les guerrières.

Love, peace&corn flakes.

NB: J’ai totalement oublié de vous parler d’un truc qui m’a touché hier, ça a failli me faire verser ma larme. Toujours sur Facebook, mon amie L avait écrit:

« Bonne fête Maman Châton ».  A toutes les mères, celles qui ont le ventre rond, celles qui brillent au ciel, celles qui se battent pour le devenir et bien sûr à la meilleure K… Happy mother day.

Merci ma L pour toutes ces jolies pensées, merci d’être là, merci d’être toi. Tu as sans doutes l’impression de ne rien faire pour moi mais tu en fais tellement bien au contraire. Tu es mon soleil et pas que grâce à tes cheveux, mon coup de foudre, mon petit cul, un modèle de maman, une maman bio, une maman gâteau une maman costaud. Tu fais tant pour moi au quotidien que je n’aurai jamais assez d’une vie pour te remercier. Merci ma L, mon soleil.

Publicités

8 commentaires sur « La fête des guerrières »

  1. ❤❤ Ah ça fait plaisir de nous fêter un peu t’as raison! je me suis quand même dit hier que c’était vraiment de la merde cette fête et quand je serai maman -instant optimisme, je ne la ferai pas -peut être je suis aigrie!
    En tous cas mille merci, ayant perdu ma mère, je me suis sentie bien bien pas concernée hier 😢😢

    Aimé par 1 personne

    1. Comme on dit « les principes, plus on en a et plus ça pique le cul quand on s’assoit dessus! À mon avis quand tu seras maman tu la fêteras… mais elle aura un tout autre goût cois moi! Et ce sera notre fête TOUS les jours!!!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s