Si on devait retirer quelque chose de tout ça

Ça fera 4 ans en septembre que j’ai arrêté la pilule. 3 ans en décembre que nous sommes entrés en PMA. Finalement beaucoup de choses ont changé au cours de ces années, surtout moi en fait. Être confrontée à cette situation m’a obligée à me poser des questions, à remettre en question ma vie, mon être, mes ambitions… Alors comme ça on peut se dire « c’est quand même beaucoup de questions pour une petite FIV ». Oui, s’il y en avait eu qu’une… Sauf que dans notre cas, nous touchons du bout du doigt la vie sans enfants.

Alors au départ je me suis demandé si vraiment je voulais un bébé, et qu’est ce qui, finalement, m’y motive? Moi, profondément ? Ou est ce que je veux répondre à une norme sociale? 

Comme j’étais dans l’impatience, dans la douleur, je voulais trouver la paix et j’étais résolue à la trouver. Alors je l’ai cherchée dans la lecture. Sur la PMA parfois, ou chez des auteurs comme Laurent Gounelle ou encore dans des récits bouddhistes. La colère m’a petit à petit quittée. J’ai appris que mon fardeau était lourd et que personne ne pourrait le porter à ma place, ceux qui m’entourent et sont avec moi sur ce chemin, ne peuvent pas le prendre. Je suis mon Sherpa et à part me tendre de l’eau de temps en temps… Mais c’est déjà beau! 

J’ai appris l’humilité face à la vie et dame nature. Tu peux tout médicaliser de A à Z, c’est elle qui décidera au final. Et t’as rien à dire.

Depuis petite fille je voulais 3 enfants, cherche pas pourquoi. Je comprenais même pas qu’on puisse n’en vouloir qu’un seul. Tout comme je trouvais tristes les couples sans enfants. Comment peut on vivre sans enfants ? À quoi rime ta vie?  À l’entrée en PMA… Ba j’en voulais toujours 3! Et puis j’ai appris à observer les gens qui m’entourent. Ils ont été d’une grande aide. Il y a déjà ma petite L. avec sa petite fille. C’est vrai qu’on a de cesse de demander aux gonzesses qui ont un gamin d’un an 1/2 -2 ans: « quand est ce que vous mettez le 2ème en route? ». La question de merde et hyper intrusive. Au même titre qu’à toi qui en est à ta 4 ème FIV: « alors, faudrait peut-être vous y mettre? ».

La vérité c’est que tu ne sais pas ce qu’il se passe chez eux. On est pas obligé d’avoir 2 enfants pour répondre à cette connasse de norme sociale. En attendant, ce que je vois c’est que L a une vie équilibrée, qu’elle a du temps pour elle, elle a une vie de femme et n’est pas débordée par sa progéniture. Fatalement, de ne pas avoir d’enfants me permet d’avoir énormément de temps pour moi, ça choquera ou non mais je veux bien céder un peu de ce temps précieux, mais je tiens à rester une femme indépendante, à avoir une vie d’adulte. Les fiv passant, l’image du bébé étant floue, je touche du doigt cette vie tant redoutée sans enfants. Alors je me suis dit que 1 ce serait magnifique, ce serait un cadeau. Il y a peu de temps j’en aurai encore voulu 2. Mais l’idée de retourner en PMA… Je crois que merci mais non merci. Je ne reprendrai pas la pilule jusqu’à mes 40 ans et advienne que pourra. Et si jamais ça nous titille vraiment, pourquoi pas aller au centre mais avec des limites.

Et cette pensée m’a retiré un poids énorme des épaules, j’ai ressenti une espèce d’état de grâce, un soulagement. Il sera seul mais heureux.

Je suis allée voir mon amie S qui m’a magnétisée. À Noël elle m’a offert le livre Un bebe, enfin ! Ce livre tombe à point nommé et nous avons discuté de la maternité, du bonheur, de l’équilibre. 

J’ai failli oublier de commencer mon traitement l’autre jour. Je crois que je lâche prise. J’ai enfin compris que je peux boire jus d’ananas, jus de raisin, me balader les soirs de pleine lune avec une plume dans le cul dans mon jardin en hurlant des chants indiens… Ça ne dépend pas de moi. Je ne dis pas que ça marchera plus cette fois. Mais au moins je suis plus légère.

Love,parce&corn flakes

WonderWoman

Publicités

20 commentaires sur « Si on devait retirer quelque chose de tout ça »

  1. Tout pareils. Même questions, même cheminement, même évolution d’état d’esprit, même constat. Peut-être qu’on aura un jour un enfant, peut-être pas. L’essentiel est qu’on fasse la paix avec nos rêves et qu’on trouve un équilibre dans nos vies. Des baisers

    Aimé par 2 people

  2. Dis-donc, ça chauffe dans nos cervelles ces jours-ci ! Je t’invite d’ailleurs à lire mon dernier billet…tu vas vite comprendre pourquoi.

    Quant à ce que tu écris, je m’y retrouve aussi. Le conditionnement maternel (trois enfants à 30 ans) qui devient un vrai choix suite à un parcours …disons hum.. différent et surtout beaucoup plus long. Alors, oui, un enfant dans notre vie tandis qu’on s’approche de la quarantaine, ce sera déjà un très très beau cadeau…ou pas. On fait tout ce qu’il faut pour. Pas de regret et pas de prise sur le résultat.

    Bises et bon début de traitement.

    Aimé par 1 personne

      1. Complètement… C’est la discussion que j’avais aujourd’hui avec ma collègue de boulot car me suis retrouvée à la pharmacie à commander la fin de mon traitement et à réaliser en comptant les jours avec la pharmacienne qu’on approchait de la ponction alors que depuis quelques semaines je voyais ça…loin! Me suis rendue compte du coup que j’ai pris beaucoup de distances…Et j’ai envie de dire ENFIN et surtout tant mieux !!😉

        Aimé par 1 personne

      2. Oui ça n’a rien à voir avec la fébrilité des débuts. Aussi parce qu’il y a eu des échecs et qu’il y a certainement là dedans une façon de se protéger. Mais je suis intimement convaincue maintenant que tu peux mettre en place les techniques les plus poussées, s' »il » ne t’a pas choisie, ça ne marchera pas. En d’autres termes j’accepte qu’il y ai un facteur que je ne maitrise pas et que tout ne puisse être contrôlé

        Aimé par 1 personne

  3. Je me reconnais dans ton post ou plutôt j’aimerais me reconnaître dans ton post, en façade j’arrive à lâcher prise mais au fond de moi je n’arrive pas (encore) à m’imaginer une vie sans enfant

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s