Tout oublier

Il fallait bien qu’un de ces quatre je fasse une apparition.

Comme vous le savez, cette quatrième FIV s’est soldée par un échec monumental #claquedanstagueule. Depuis je ne suis pas revenue vous parler tout simplement parce que je n’avais strictement rien à raconter. Faut bien se le dire, après 4 FIV sans aucune accroche, passer par wordpress ou FB et lire toutes ces grossesses inespérées… Merci mais non merci. L’éternel « Pourquoi pas nous?!? Putain de bordel de merde bite à cul?!?«  me revient en tête et me gâche inexorablement ma journée. Alors j’évite. Je le dis sans honte, je vous évite un peu, oui. Pour mon bien être. Mais je reste tellement profondément heureuse pour toutes celles pour qui ça marche…

Tous ce que je voudrais, c’est oublier. Oublier la PMA, oublier ces 4 FIV, oublier la douleur. Je survis en ce moment. J’essaie de faire des projets, d’évoluer professionnellement et j’arrive un peu à oublier. Un jour après l’autre. Penser à autre chose. Sinon, je deviendrais sûrement dingue. Il n’y a pas un jour, une heure même sans que tout ça ne me traverse l’esprit. Et si jamais on n’avait jamais d’enfants? Tout au fond de moi quelque chose me dit que nous en aurons un. Ce n’était peut être pas le bon moment et peut-être que nous avons forcé un destin qui n’était pas le nôtre.

Je remarque que j’ai beaucoup évolué depuis le début de cette affaire foireuse. Je suis heureuse pour mes amies enceintes, heureuse de rencontrer leurs bébés. Parce que je ne souhaite cet enfer à personne. Après, elles savent qu’il y a des choses à ne pas faire devant moi, du style se plaindre de son gros bide.

De la même manière, je n’ai plus envie parler de tout ça. A mes amis du moins. Plus envie parce que j’ai peur des les soûler et plus envie parce que je ne veux pas y penser. La vie a décidé que ce ne serait pas maintenant alors il faut essayer de l’accepter. Et j’en ai marre d’être toujours la pauvre nana qui n’arrive pas à procréer alors que les autres n’ont qu’à s’envoyer en l’air pour faire un enfant. Marre de parler de ça. Marre de cette douleur et de cette boule dans la gorge, de ces larmes qui montent chaque fois que j’y pense « Pourquoi nous? ». Je ne veux plus qu’on me voit comme ça « Qu’est ce qu’elle est courageuse! » Vraiment? Je ne sais pas. Parce que le courage fait mal alors. Je préfère garder ma poker face, qu’on parle de tout autre chose et donner le biberon à vos bébés, jouer avec vos enfants. Faire comme si avoir un gosse me faisait chier et faire semblant de trouver plein d’avantages à ne pas en avoir.

Alors pour ne pas en parler, je l’écris. Va savoir un jour ça fera peut-être un livre. Je raconte tout ça, toute cette histoire de connerie courage, de douleur, d’acceptation. Peut-être qu’au bout j’aurai accepté ou peut-être qu’un jour notre bébé viendra.

Love, peace&Corn flakes

WonderWoman

Publicités

15 commentaires sur « Tout oublier »

  1. Je te rejoins totalement sur ta définition du courage… Quand on me dit que je suis bien courageuse de subir tout ça, je réponds que ce n’est pas le cas, je me contente de réagir à une situation… Le courage pour moi ça serait d’accepter que ce n’est pas possible et là, clairement, je n’ai pas ce courage ou cette volonté…
    Enfin, c’est bien difficile, et les années passent sans qu’on connaisse l’issue de tout ça… et l’incertitude, c’est bien le plus difficile à gérer dans nos parcours…
    Plein de bisous à toi.

    Aimé par 1 personne

  2. Après l’échec de ma fiv 4 je suis restée sous le choc, au point que j’ai eu un vrai black-out : quasi aucun souvenirs sur plusieurs mois…
    C’est tellement dur d’en arriver là les bras vides.
    Il est encore certainement trop tôt pour envisager le plan B mais je te souhaite de tout coeur d’avoir cet enfant, quelle que soit la route pour le rejoindre…
    😘

    Aimé par 1 personne

      1. Déjà avec le recul je me dis que la 4 ème était peut être une connerie si tôt. Mais j’en avais envie, j’y croyais…Avec quelque chose au fond qui me disait d’attendre. Faut savoir s’écouter !

        J'aime

      2. Tu sais avec des si on devient vite fou… Tu as fait au mieux point! Comment savoir que l’on s’est trompé si l’on n’a pas essayé avant?
        Maintenant tu vas construire l’avenir et aller de l’avant mais avant tout tu dois vivre, pour toi, pour ton couple et sortir de la Pma pour avoir les idées claires… C’est essentiel. Je suis convaincue que vous trouverez votre route. Je te le souhaite de tout coeur ❤️

        Aimé par 1 personne

    1. Merci! Oui il fallait bien en donner… À un moment je le suis même demandé : Mais que faire de ce blog? Et puis la PMA n’est pas encore sortie de ma vie et j’ai des choses à raconter…!

      J'aime

  3. Je te rejoins dans certaines de tes pensées. Ici, nous commençons également à faire notre deuil, à se dire qu’on aura peut-être jamais d’enfant, et c’est comme ça.. Avancer et se soutenir à deux c’est important aussi. Réfléchir…

    Aimé par 1 personne

  4. Quoi qu’en disent ces échecs, ce n’est que pour mieux rebondir plus tard. On se retrouve tous au fond du gouffre un jour au l’autre, mais garde confiance en toi, quelque chose au fond de toi te dis que tu auras un enfant. Je souhaite très sincèrement que cela se réalise, même si la route est longue et sinueuse.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s