Le destin

Elle avait un prénom de princesse, elle était belle comme une reine. Elle s’est noyée. Un accident stupide, comme tous les accidents. Une voiture qui prend mal un virage, qui tombe dans le fleuve. Son coeur est reparti après un long massage. On nous l’amène mais on sait que c’est cuit. On nous annonce une jeune femme de 30 ans. Elle en a 17. Ses parents sont là, leur vie vient de basculer. En début de soirée ils formaient une famille normale, leur vie vient de prendre un tournant dramatique. Et moi je regarde cette princesse, la vie est déjà partie de ce corps froid malgré les machines et un coeur qui bat encore, elle est belle, tellement belle. Sa maman dans la chambre nous parle  » c’est la première fois qu’elle sortait, je lui ai dit: je t’emmène et je te ramène… Pourquoi elle est monté dans cette voiture ? »

Ces questions, elle se les posera jusqu’à sa mort. Pourquoi ? Et si et si et si… On ne refera pas l’histoire. En la regardant, je ne peux m’empêcher de me dire: ta vie devait s’arrêter là. Il y a un destin. C’était écrit depuis le début, ça ne peut être autrement, sinon tu ne serai jamais montée dans cette voiture. Tous les choix que tu as faits depuis que tu es née devaient te mener à terminer ta vie ici avec nous.

Il n’y a plus rien à faire, on débranche le respirateur. Asystolie. Pour accompagner sa fille jusqu’au bout du chemin, sa courageuse maman l’a lavée avec nous. Elle n’aura jamais les réponses à ses questions.

Cette histoire m’a marqué. J’étais déjà en PMA à l’époque. Elle m’a aidée dans un sens. Aidé à me dire que c’était écrit comme ça, de cette manière, que c’est notre destin à Prince et moi. Les choses sont écrites, c’est ma croyance. Rien ne sert de pester contre la vie et l’injustice, on doit juste faire avec. La vie reste à venir pour nous, alors que celle de ma jeune princesse s’est arrêtée, à 17 ans.

Publicités

11 commentaires sur « Le destin »

      1. On est rien de plus que les autres…
        L’important c’est de faire au mieux à chaque instant qu’il nous est offert de vivre.
        Et comme je dis souvent, « y a bien pire que mourir… On pourra malheureux et très longtemps. »
        Après, il y a aussi que je ne vois pas la mort comme une fin, j’ai conscience que nous n’abordons pas tous le sujet avec les mêmes convictions 😊

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai un peu cette philosophie aussi… Nous ne somme que de passage ici bas… Rien n’est grave dans la vie, même mourir ça ne l’est pas… C’est plus pour ceux qui restent que c’est difficile, on aurait voulu que notre passage sur Terre se fasse ensemble plus longtemps…

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s