Parenthèse enchantée

La dernière était en Mars; J’ai l’impression que c’était il y a un siècle. Et je n’ai pas du tout envie d’y retourner. Déjà parce que je me suis fixé un objectif: perdre du poids. Et je suis sur la bonne voie. Ensuite sans doutes parce que je sais que ce serait pour la dernière et que cette échéance m’angoisse à mort. Pourquoi quelque chose qui n’a absolument pas marché jusque là marcherait maintenant? Il me faut le temps de changer d’état d’esprit. Et puis parce que j’espère secrètement ne plus avoir besoin de la PMA. Qui a dit OATS un jour, OATS toujours? Personne.

Je n’ai pas du tout envie de penser PMA, bébé et tout ce blabla, je me sens en dehors de tout ça, pas concernée. Je n’en suis pas là dans ma vie. Je veux rester dans cette parenthèse de paix, de légèreté, cette parenthèse sans envie de bébé. Je veux retrouver l’envie, qu’elle soit forte, qu’elle me prenne aux tripes. Aujourd’hui tout ça est vague pour moi, loin d’être concret. Je ne sais même pas si j’aurai un enfant un jour, pas envie d’accepter de ne pas en avoir, pas la force. Comme je le disais à mon amie Quand je dis « quand je serai enceinte » je me sens presque ridicule, comme si je disais un gros mot.

Je vis une parenthèse bien plus qu’agréable, on fait des projets que ce soit professionnels ou personnels… Et mine de rien ça fait du bien de se projeter sans se dire « et si… ». pour l’instant ces conditions ne sont pas là et ça fait bien longtemps que j’ai arrêté de me limiter à cause de la PMA et l’éventualité de… STOP. On va juste vivre, arrêter de se comparer aux autres, vivre notre vie, profiter de nous, relever la tête, rire, aller au resto, jouer avec le chien, bricoler, s’aimer… Vivre comme Prince et WonderWoman doivent vivre… Pleins d’amour et d’espoir.

Il y a eu cet entretien qui m’a fait du bien. Parce que je me suis sentie super valorisée, alors que c’était peut-être pas grand chose. Mais ça faisait tellement longtemps que j’étais dans cette spirale négative. Je me suis rendu compte que je me sentais dévalorisée et nulle dans un sens. Nulle de pas arriver à tomber enceinte alors même qu’on te met un embryon dans l’utérus, que le boulot est mâché. Cette chose si simple que tout le monde arrive à faire mais pas nous: un enfant. Entendre des choses positives sur moi, ça m’a fait du bien, ça m’a changé des: « on ne sait pas, il n’y a pas d’explication, la faute a pas de chance ». Je me suis sentie bonne dans quelque chose. Enfin.

Ca m’a redonné un peu d’espoir pour la suite. Tous ces changements vont peut-être amener d’autres changements, qui sait? J’espère…

 

Love, peace&Corn Flakes

WonderWoman

Publicités

7 commentaires sur « Parenthèse enchantée »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s